ActualitésAteliers Economiques 2018: Appellations d’origine, nouvel enjeu économique pour la filière vitivinicole suisse?

Face à la mondialisation du goût et des échanges en général, on assiste à une sorte de sursaut identitaire, les gens veulent retrouver des produits authentiques et originaux, reflet de leur coin de terre et dont la traçabilité est assurée. C'est une chance pour l'agriculture de proximité. Pour le vin, cela suppose de pouvoir découvrir son propre terroir. Les pays émergents l’ont bien compris et cherchent désormais le salut de leurs vins dans la définition de leurs terroirs. Et des terroirs, il y en a partout pour autant qu’on veuille bien apprendre à les voir. Terroirs de marques versus terroirs d'origine, quelle sera la réponse du consommateur ?

Notre système AOC viticole suisse, fort de plus de 60 appellations, mises en œuvre diversement par nos 26 cantons, est-il suffisamment résilient pour faire face à ces nouveaux défis? Comment le faire évoluer dans le respect de nos traditions, dans l’intérêt des producteurs actuels et futurs ET en adéquation avec les attentes des consommateurs ? Les Ateliers économiques 2018 proposeront quelques réponses.

Les Ateliers économiques Agrovina - 26 janvier 2018

La transition vers le système AOP/IGP en cours d’étude offre l’occasion d’une réflexion en amont des questions technico-administratives légitimes qu’elle suscite et explicitées durant la conférence organisée par Vinéa le 1er septembre 2017.

Les Ateliers économiques proposeront de décrypter le fonctionnement macro-économique des Appellations d’origine pour mieux comprendre les vecteurs de création de valeur. Le débat initié dans différentes régions pourra se poursuivre par un travail interactif, illustré de cas pratiques.
Enfin, les résultats d'une enquête menée auprès de groupes de consommateurs, producteurs, distributeurs et prescripteurs suisses permettront de mieux cerner les attentes, les opportunités et les risques.

Cette matinée sera animée par des spécialistes forts d’une expérience internationale reconnue dans les domaines des analyses économiques, de prospectives et de gestion des appellations d'origine, dont:
Patrick Aigrain, Chef du service Evaluation, prospective et analyses transversales, FranceAgrimer, Paris (F)
Hervé Hannin, Chercheur en prospective stratégique appliquée aux entreprises vitivinicoles, Directeur du développement de l'Institut des Hautes Etudes de la Vigne et du Vin (IHEV), Montpellier (F) et Jacques Fanet, ancien Vice-Directeur de l'Institut National des Appellations d'Origine (INAO).

Elle se terminera par une table ronde "AOP/IGP une opportunité pour les vins suisses ?" 

Partenaires principaux

Top