Lauréats - Prix de l'innovation 2020

Lauréats - Prix de l'innovation 2020

 

High Clean Inside (Quality Wine)

pour son système « Albrigi - High Clean Inside », nouvelle finition interne d’auto-nettoyage des cuves, qui permet d’économiser temps et argent tout en portant une attention particulière à l’environnement. High Clean Inside se veut être la dernière innovation en matière de finition interne des citernes. A l’instar des cuves en béton, qui demandent une quantité d’eau supérieure au moment du nettoyage, les cuves en acier inoxydable permettent une réduction de 20 à 30% d’eau et produits polluants tels que le détergent. Grâce à ses propriétés autonettoyantes, les réservoirs Albrigi se nettoient à l’aide d’eau chaude seulement et ont, de plus, une durée de vie d’environ 100 ans.  

 

Les mentions « Coups de cœur » obtenues par Felco SA et l’Université de Genève

En complément au Prix de l’Innovation, le Jury a décerné deux « Coups de cœur » à l’entreprise Felco SA pour sa solution Digitivis, ainsi qu’à l’Université de Genève, pour son système Agrolase. 

La solution Digivitis, mise au point par l’entreprise Felco SA, facilite la gestion quotidienne du vignoble grâce à deux outils complémentaires qui sont le boîtier collector et l’application Digivitis. Le premier, le boîtier collector, est connecté et géo localisé. Il offre une précision notable et révolutionne la collection de données sur le terrain, en live. La transmission d’informations précises et personnalisées comme l’identification des plants malades, le suivi des produits pulvérisés, les activités en cours, etc., sont facilitées. Quant à elle, l’application en ligne Digivitis analyse les données collectées grâce au boîtier pré-cité. Elle sait suivre les zones de maladie, optimiser le remplacement des plants ou encore gérer la quantité de produit injecté, le tout en quelques clics. Imaginée et co-construite avec les vignerons, Digivitis est une solution métier sur-mesure. Dans un contexte économique en pleine mutation, la viticulture de précision représente une opportunité pour accompagner les vignerons. Ainsi, Digivitis répond aux exigences suivantes : faciliter la gestion du contexte réglementaire international qui est de plus en plus présent, gérer l’impact des évolutions climatiques et leurs conséquences, mais aussi optimiser la gestion des coûts et ainsi, permettre de rester compétitif.

 

Une seconde mention a été attribuée à l’Université de Genève pour son produit Agrolase, utilisant la diffraction laser et l’holographie digitale afin de détecter les spores de pathogènes dans l’air en temps réel, comme par exemple le mildiou et l’oïdium dans les vignes. Au sein d’une station autonome, alimentée par énergie solaire et communiquant via la 4G, différentes informations sont collectées, telles que la température, l’humidité, l’ensoleillement, le vent, etc. Ces données acquises en temps réel sont traitées par des algorithmes d’intelligence artificielle au sein d’un ordinateur central. Ces infos et ce processus servent ensuite à délivrer une information sur le risque d’infection en temps réel à l’exploitant de manière à optimiser spatialement et temporellement le traitement antifongique de son exploitation. Alors que la présence de spores dans l’air est très variable, tant au niveau de la localisation géographique que dans le temps, la mesure de ceux-ci permet de traiter d’une manière ciblée et précoce le risque d’infection à une résolution sub-parcellaire. L’objectif est la réduction de la quantité de fongicides nécessaire, tout en conservant la protection de l’exploitation vis-à-vis du risque d’infection. 

Item 1 of 3